Sa légèreté et sa simplicité devraient aussi séduire ceux qui trouvent les DVA numériques tri-antennes trop compliqués à prendre en main. Fonctionnant avec une seule pile et muni d'un seul bouton, l'apprentissage du Freeride est en effet des plus faciles.

Comparé aux DVA analogiques classiques, le Pieps Freeride gagne un affichage clair de la distance, une meilleure gestion de l'état des batteries, un signal sonore plus progressif et donc plus facile à interpréter, et une fonction automatique de sécurité qui repasse l'appareil en mode d'émission après quelques minutes de non utilisation en réception. Il faudra d'ailleurs penser à activer cette fonction qui ne l'est pas par défaut. Le traitement numérique du signal diminue par contre la portée de l'appareil par rapport à un analogique. Cette portée maximale n'est en effet ici que de 40m, mais avec l'avantage de toujours obtenir un signal clair et débarrassé des parasites par le traitement numérique.

Par rapport aux appareils tri-antennes, l'ARVA Freeride perd évidemment l'indication de la direction, et il faudra faire varier l'intensité du signal reçu comme sur les analogiques pour connaître la direction à suivre. On ne trouvera pas non plus de mode de recherche multi-victimes évolué sur le Freeride, mais la sonde numérique Iprobe Pieps permettra à ceux qui veulent compléter leur équipement d'accéder à cette fonctionnalité puisque cette sonde Iprobe permet la désactivation de l'appareil émetteur près duquel elle est positionnée, permettant ainsi à l'appareil effectuant la recherche de se concentrer sur une autre victime.

Le DVA Pieps Freeride se veut donc un appareil accessible à tous, et qui pourrait bien faire perdre tout leur intérêt aux anciens appareils analogiques si ce n'était leur portée plus importante. Le choix d'un mono-antenne sera un inconvénient pour ceux qui veulent être entièrement assisté par leur appareil pendant la phase de recherche, mais sera justement un avantage pour ceux qui préfèrent encore garder un peu le contrôle de l'interprétation du signal comme sur les anciens analogiques. Appareil de transition vers le tout numérique, le Freeride n'est pas le DVA le plus performant du marché, mais c'est celui qui présente le meilleur compromis entre modernité et simplicité.