1) Coller les peaux en les centrant parfaitement sur le ski. Les peaux doivent être tendues et droites sans faire de zig-zag. C'est l'étape la plus délicate donc il faut s'appliquer.

2) Découper de haut en bas tout ce qui dépasse à droite du ski en suivant la carre avec l'outil fourni (comme pour les peaux Black Diamond) ou bien un cutter. On enlève donc X mm de peaux sur la droite.

3) Décoller les peaux et les recoller en les décalant de 2mm vers la gauche, afin de voir apparaître la carre.

4) Découper tout ce qui dépasse à gauche du ski en suivant la carre de haut en bas. On enlève donc X+2 mm de peaux sur la gauche.

5) Décoller les peaux et les recoller en les décalant de 4mm vers la droite, afin de voir la carre et une bande de semelle de largeur équivalente à une carre.

6) Découper tout ce qui dépasse à droite du ski en suivant la carre de haut en bas. On enlève donc 2mm de peaux supplémentaires sur la droite.

En procédant ainsi, les peaux restent bien centrées puisque l'on découpe autant à droite qu'à gauche du ski, soit X+2 mm au total. Dans cet exemple, les peaux font finalement 4mm de moins que les skis au patin. C'est une bonne moyenne, mais il est possible de faire varier cet écart entre 3mm et 5mm.

Les peaux ne doivent pas être trop larges et ne doivent pas recouvrir la totalité de la semelle. Plus les peaux sont large, plus elles sont lourdes et surtout plus il y a de frottements sur la neige à la montée. L'essentiel étant que seul le patin du ski soit recouvert, on pourra choisir la largeur des peaux en faisant la moyenne des côtes mini et maxi du ski. Par exemple, pour un ski de largeur 105/75/95, la largeur des peaux ne devrait pas dépasser les 90mm. Découper des peaux de 100mm n'apportera rien de plus au niveau de l'accroche mais diminuera la glisse, et la montée demandera plus d'efforts. Il serait par contre possible de prendre des peaux plus étroites, de 80mm par exemple, en sachant que la montée deviendra alors de plus en plus technique. La limite minimum de largeur étant celle de peaux droites de 72mm dans cet exemple.

Les peaux ne doivent pas être trop longues si elles ne sont pas munies d'un crochet arrière. Toujours pour des raisons de frottements, il est inutile de recouvrir au moins les 10 derniers centimètres du ski. Les extrémités des peaux doivent être découpées en arrondi pour qu'elles ne se décollent pas.